La fonction paternelle dans l'éducation de l'enfant

La fonction paternelle dans l’éducation de l’enfant

Mes enfants ? ils ne manquent de rien, je leur donne tout ce qu’ils veulent sans exception. J’ai travaillé très dure pour leur offrir tout le luxe dont ils ont besoin je suis donc un bon père’

A travers ce témoignage nous comprenons que certaines personnes limitent la fonction du père à fournir des ressources économiques à la famille en laissant la mère s’occuper du volet affectif, éducatif voir même relationnel. Et plus tard ces derniers sont étonnés de se retrouver avec des personnes qui ne respectent aucune des normes sociales, des adultes dépendant des parents, du groupe, ou encore des personnes avec des troubles de l’identité de genre. 

Nous nous posons donc la question de savoir si tous ces maux que l’on vient de citer n’auraient-ils pas pour origine le fait que beaucoup de père ne remplissent pas leur fonction correctement ? Autrement dit quel rôle doit jouer le papa pour ces enfants de sorte à permettre un bon développement psychologique chez ces derniers ? Et quelles sont les bienfaits dans la vie des enfants plus tard lorsque ce rôle est bien rempli ?

Essayons donc de comprendre ensemble qu”est ce que la fonction paternelle selon la psychologie.

Alors c’est qui le père ?

Du point de vue psychologique le père n’est pas seulement l’individu géniteur de l’enfant, mais aussi et surtout celui qui joue un rôle précis sur le plan éducatif et relationnel, c’est-à-dire qui assume l’action structurante qui lui est dévolue. En d’autres mots outre le géniteur de l’enfant, ce rôle peut être joué par une personne désignée par l’entourage qu’on peut nommer “référent paternel” il peut être l’oncle, le grand père, la père adoptif etc. …

Avant d’aller plus loin il serait bien de préciser qu’il faudrait remplir certaines conditions pour que se joue efficacement le rôle paternel : 

  • Il faut que ce père soit présent et valorisé par la mère ou le groupe social car c’est elle qui doit tout d’abord reconnaitre l’importance du père pour elle-même, et ainsi lui accorder une place dans sa relation avec l’enfant 
  • Il faut que ce soit un Homme et du genre masculin pour incarner la différence dans l’esprit de l’enfant 

Le rôle du père 

Sans trop être exhaustif énumérerons quatre grands rôles fondamentaux que le père doit remplir;

  • Rôle de séparateur 

Depuis notre enfance nous avons été porté dans l’utérus pendant neuf mois et donc lié à la mère même après notre naissance. Le père ici pour son premier rôle sera de venir mettre fin à la dyade mère-enfant en se mettant entre eux de sorte à former maintenant une triade (mère-père-enfant), ce qui va permettre plus tard à l’enfant de se séparer de la famille et d’entrer dans la société adulte.

Comme le dit si bien Donald Winnicott << c’est par le père que l’enfant peut découvrir pour la première fois qu’il existe un être humain différent de lui, et différent des autres êtres humains, unique et singulier >>.

Cependant il ne faut pas que cette séparation se fasse de manière brutale ou traumatique. C’est le désir du couple de se retrouver sans la présence de l’enfant qui va favoriser cette séparation. 

  • Rôle de figure identificatoire 

Dans le foyer, le père est le modèle masculin, alors quand arrivera le stade des différences des sexes et des genres il devra être pour le garçon un modèle identificatoire et pour la fille une figure de référence de sexe opposé. La personnalité se constitue et se différencie au travers de toute une série d’identifications.

Rappelons que l’identification est un processus psychologique par lequel un sujet assimile un aspect, une propriété, un attribut de l’autre et se transforme totalement ou partiellement à partir de ce modèle. 

L’impossibilité d’identification pour le garçon peut conduire à un trouble de l’identité de genre 

  • Rôle de porter la loi 

Le père est celui qui vient pour limiter, contrer, et canaliser les désirs et les pulsions de l’enfant. Parmi les parents, il est celui qui exerce l’autorité, il devra faire accepter et respecter les règles communes de la vie en société et celles de la morale partagée. Il devra s’opposer aux requêtes excessives de l’enfant et dire “NON” quand c’est nécessaire.

Son rôle est aussi de faire comprendre à l’enfant les différences de générations, qu’il y a le monde des enfants et des grands. 

  • Rôle de modérateur 

Toutes les frustrations de l’enfant à cause de sa séparation à la mère ainsi que le respect des règles imposées par le père vont provoquer chez lui de la colère et de l’agressivité. Le rôle du papa ici sera d’aider l’enfant à accepter cette frustration et de valoriser la non-violence, de lui apprendre l’autonomie et la patience.

Maintenant que vous connaissez les principaux rôles que doit jouer le père, voyons les bienfaits que cela entraine sur le développement psychologique de l’enfant.

 Les bienfaits d’une fonction paternelle bien assurée

Avoir correctement rempli cette fonction aura bien évidemment des retombés positifs dans le psychisme de l’enfant :

  • Perception correcte de la réalité 
  • Bonne adaptation aux contraintes concrètes et sociales 
  • Bonne compréhension et intégration de la morale 
  • La personne se sent en adéquation avec son genre et son sexe 
  • Equilibre individuel et bien être créatif et respect des générations 

Conclusion 

Comme nous l’avons vu, la fonction paternelle est essentielle dans la vie d’un enfant, puis d’un adolescent. Le père a un rôle déterminant comme guide qui donne le sens a la réalité.

Il aide à la séparation et au développement de l’autonomie. Que ce soit  pour structurer l’identité de l’enfant ,  favoriser les relations sociales ou pour orienter les fils dans l’identité sexuelle, sa fonction est aussi de soutenir la mère.

Devenir père n’est pas quelque chose d’inné mais résulte bel et bien d’un apprentissage progressif. On ne devient donc pas un bon père du jour au lendemain.

il va falloir du temps, de la patience et surtout beaucoup de volonté de le devenir dans la vie de son enfant. C’est cet état d’esprit qui devrait nous amener à assumer ces rôles convenablement.

Article relu et mis en page par Yann Vivette TSOBGNI, psychologue

Rédigé par Damien MOBIO, Etudiant en 3 ème année Psychologie

laisse ton commentaire
Commentaire
Nom
Email